Chicorée fine de Rouen

Chicorée fine de Rouen

Région(s) d’origine : 

Normandie

Département(s) d’origine : 

Seine-Maritime

Commune(s) d’origine : 

Rouen

Siècle de création : 

19ème siècle

Année de création : 

1832

Disponibilité de la variété : 

Disparue

Type : 

Légume feuille

Famille : 

Astéracées

Espèce : 

Chicorée frisée

Cycle de vie : 

Bisannuel
Illustration par Vilmorin

Histoire

La chicorée fine de Rouen, également appelée Corne de cerf, est une ancienne variété potagère datant de 1832 et originaire de la commune de Rouen en Seine-Maritime.

D’après l’ouvrage de 1912 Histoire des légumes, cette variété de chicorée a fait sa première apparition dans le catalogue Le bon jardinier de 1832.

La chicorée fine de Rouen parait connaître un beau succès à partir de la deuxième moitié du 19ᵉ siècle, Vilmorin indiquant même qu’elle fut adoptée par les jardiniers de Paris (1855).

Vers le milieu/fin du 19ᵉ siècle, cette variété permit la naissance de la chicorée frisée fine de Louviers puisque cette dernière en est issue. Malheureusement, le succès que rencontra la variété de Louviers causa la disparition de la rouennaise…


Description

La chicorée fine de Rouen, également appelée chicorée rouennaise ou chicorée corne de cerf est décrite en 1883 dans Description des plantes potagères par Vilmorin Andrieux :

« Belle variété très distincte, formant de larges rosettes très pleines, atteignant un diamètre de 0m,35 à 0m,40. Les divisions des feuilles sont moins fines et beaucoup moins frisées que celles des variétés que nous avons énumérées jusqu’ici. L’ensemble du feuillage présente aussi une teinte générale plus terne et plus grise. La côte, épaisse, mais très étroite, est complètement blanche.
La Ch. fine de Rouen est une des plus cultivées à Paris et dans tout le nord de la France ; elle convient particulièrement pour la pleine terre. Sa rusticité permet d’en continuer longtemps la récolte à l’arrière-saison. »


Sources

1855 – Description des plantes potagères par Vilmorin Andrieux
1893 – Les plantes potagères et la culture maraîchère d’Ernest Berger
1912 – Histoire des légumes par Georges Gibault

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *